Gambino la MG collabore avec Project X Paris

Le banger est devenu un exercice inévitable dans le rap français, et à ce jeu là, Gambino La MG est un des meilleurs. Le jeune rappeur des Ulis a commencé le rap il n'y a pas si longtemps que ça, mais il a déjà une discographie impressionnante, et une véritable aisance devant les caméras et les objectifs. La preuve, avec cette collab entre le rappeur et PXP !

Les Ulis, grand réservoir de rappeurs

Si on doit dresser une liste des endroits qui ont fortement marqué et influencé le rap français, le 91 est en bonne posture. Mais même dans le 91, il y a des écoles, des influences, des filiations, parmi les rappeurs des années 90 jusqu'à nos jours. L'école d'Evry, de Grigny, de Corbeil, mais également celle des Ulis, qui a connu un sacré coup de projecteur dans les années 2000 sous l'impulsion de Sinik et son monstrueux succès national. Mais « Niksi », comme on l'appelle aujourd'hui, n'était que la face émergée de l'iceberg et le vivier des très bons rappeurs des Ulis, quoique moins connus, est énorme : Grödash, et plein d'autres, avec pour presque tous une vraie maîtrise du kickage, mais aussi des clashs, des battles. Un peu les combattants du rap game, donc, avec des styles plutôt punchy, un rap assez énervé et assez street. Des aspects qu'on retrouve, 20 ans plus tard, chez Gambino La MG, jeune rappeur originaire du même quartier. C'est d'ailleurs tout sauf un hasard, puisqu'il cite régulièrement les glorieux anciens de sa rue comme des influences, des gens qui lui ont donné envie de rapper. 

Avec ses potes des Ulis, ils ont créé un grand groupe Facebook pour tous les jeunes de leur ville voulant rapper. Le groupe s'est appelé « La MG », pour Mauvaise Graine, deux lettres qui n'ont plus quitté le pseudo de Gambino depuis. Lorsqu'ils ont voulu sortir un vrai morceau pour la première fois, les 7 plus sérieux se sont réunis et c'est ainsi qu'est petit à petit né le collectif La MG tel qu'on le connaît aujourd'hui. Mais plus le temps passe, et plus le jeune rappeur a également envie de tenter l'aventure en solo, en particulier après un confinement assez difficile pendant l'année 2020. Il commence alors via Instagram une série de freestyles numérotés, assez courts, pour devenir le plus viral possible, et c'est une réussite : certains comptent aujourd'hui plusieurs millions de vues, même après avoir été re-publiés sur Youtube. On ne le répétera jamais assez, mais la maîtrise de ses réseaux sociaux est devenue inévitable pour les rappeurs actuels, et Gambino La MG s'en sort très bien. Tellement bien qu'il fini par se faire remarquer par Sony, qui signe le jeune rappeur via son label Hall Access. 

Suite au succès éclair de sa série de freestyles Insta, il décide de transformer l'essai en multipliant les featurings, afin de générer des streams, et donc de la visibilité et aussi des sous. Une bonne idée, qui le fera participer à « Rentre Dans le Cercle », l’émission animée par Fianso, mais aussi au « Classico Organisé », projet aux multiples récompenses. En parallèle, il va également dévoiler un premier projet solo, « En attendant Gambinerie », une référence cachée à un des premiers projets solo de Sinik, « En attendant l'album », sorti en 2004. Pour Gambino, il s'agit d'un gros projet de 21 titres pour se présenter à un public plus large, en annonçant donc un album, « Gambinerie », qu-il sortira lui en 2022. Un enchaînement rapide géré d'une main de maître par le rappeur du 91, qui s'est désormais confortablement installé dans le rap français, avec une musique à la fois influencée par la drill mais aussi par plusieurs sonorités africaines, lui qui est d'origine congolaise. Avec tous ces featurings et ces participations à divers projets, l'artiste a montré qu'en plus d'être un bosseur, il était aussi polyvalent et à l'aise sur toutes les ambiances. Et ça, chez Project X Paris, c'est quelque chose qu'on aime beaucoup !

Gambino la MG & PXP, attitude « gangsta »

L'avantage avec ces rappeurs de la nouvelle génération, c'est qu'ils savent pour la plupart contrôler leur image, la gérer, en jouer même parfois, n'hésitant pas à se mettre en scène. Un relâchement qui fait plaisir à voir, comparé au côté parfois un peu strict / austère des anciens du game. Pour Gambino, l'image c'est facile : il s'est fait connaître par Instagram. On a donc pu lui faire passer pleins de tenues lors du shooting, avec, en fil rouge, cette volonté de garder une image / attitude de « gangsta rapper » importée des USA. Pour le premier outfit, il s'agit d'un style assez culte, le style universitaire, très présent dans le rap game. La capsule « Varsity » est très inspirée de ce genre de pièces, et le rappeur les porte parfaitement, devant la Lamborghini toute blanche. Un sweat à capuche avec logo, bicolore, avec le gros « P » en logo, dont la typographie rappelle celle des équipes de sport universitaires aux States. Et évidemment le bas de jogging à bandes bicolores, pour un effet d'ensemble réussi. Ajoutez à ça une petite paire de TN blanches pour compléter le tout, et on a une tenue très efficace.

Mais le rappeur n'en a pas fini avec la Lambo, et la deuxième tenue est véritablement emblématique du baroudeur de la street en France. Un joli bob blanc sur la tête, et un ensemble issu de la toute nouvelle capsule High Fly, un de nos immanquables de la rentrée 2022. En bas, le jogging loose à motifs colombes, en coloris bleu, marié à la paire de TN blanche. En haut, le sweat-shirt loose à motifs colombes, toujours en bleu, pour un effet d'ensemble efficace. Enfin, la petite touche qui fait tout : le sac carré à bandoulière avec son porte monnaie, le tout orné de logos Project X Paris. Un style véritablement emblématique du streetwear français actuel, très street, très fonctionnel et en même temps très chic et pointu. On a ensuite abandonné la Lambo pour passer sur quelque chose de plus agressif, une motoneige de chez Yamaha, et faire passer à Gambino la MG une tenue très inspirée des codes gangsta du rap US. C'est le retour de la capsule Squad, avec de nouveaux modèles pour cette rentrée 2022. Un jogging rayé style baseball pour le bas, un hoodie rayé style baseball avec un gros logo sur le torse pour le haut, et une paire de sneakers noire, pour une panoplie hyper street. Surtout si on y ajoute le masque de ski, objet devenu culte dans l'imagerie du gangsta rap actuel. 

Évidemment, ça n'est pas fini, on ne pouvait pas quitter Gambino sans lui faire essayer divers pièces issues de la capsule « Drill & Drip » qui va rapidement devenir incontournable pour cet hiver. Une capsule qui fait la part belle aux parkas ou doudounes matelassées, qui tiennent bien chaud au mois de Décembre, mais qui sont aussi devenues des objets incontournables des tenues des drilleurs. On pourrait donc presque dire que cette capsule a été pensée pour Gambino, lui qui a beaucoup rappé dans ce style de musique. Toujours avec son masque de ski, il a enfilé une petite doudoune sans manches par dessus un hoodie blanc, le tout avec un pantalon cargo multi-poches beige pour le bas. Une petite paire de Nike en plus et on a une tenue assez emblématique pour un drilleur. Mais ça fonctionne encore mieux avec la grande parka enfilée juste après, pièce incontournable dans le streetwear actuel, depuis l'avènement de la drill UK. Le tout, toujours avec cette motoneige Yamaha, rappel de l'ambiance glaciale qui peut parfois régner dans la street. Ça a été un plaisir de collaborer avec Gambino la MG sur ce shooting qui a donné des photos vraiment incroyables. On lui envoie toute la force possible pour la suite !

QUI SOMMES-NOUS ?

Project X Paris c'est l'envie de porter le mouvement du streetwear depuis 2015 avec des collaborations de plus en plus stylées. Une marque française de vêtement hype disponible dans plus de 30 magasins, chez plus de 1500 revendeurs à travers le monde et sur projectxparis.com 7j/7 24h/24

Pour découvrir toutes les informations sur toutes nos collab en avant première : 

#STAYCONNECTED 

Produit ajouté aux favoris