L’histoire du survêtement commence au début du XXe siècle. Initialement, on entendait par sur vêtements, le pull et pantalon en laine que les sportifs portaient avant leurs entraînements ou match, pour ne pas qu’ils se refroidissent. Le survêtement (le sweat à capuche et jogging assortis) comme on le connaît aujourd’hui commence à devenir populaire auprès des athlètes à partir des années 60. En 1967, Adidas lance sa ligne de survêtement à trois bandes en partenariat avec un joueur de football allemand : le survêtement connaît alors un essor considérable et devient un indémodable. En effet, cet ensemble de sport est adopté par de plus en plus de personnes, ce qui le transforme en tenue de ville. Aujourd’hui, Project X Paris, magasin de vêtements streetwear, lance une ligne de survêtements unisexe qui s’inscrit parfaitement dans les tendances de mode.

Comment s’est-il introduit dans nos placards pour devenir une tenue indispensable ?

Le survêtement : pour homme ou pour femme ?

Le survêtement était en premier lieu porté principalement par les hommes. Les rappeurs des années 80 nejuraient que par leur survêtement homme de la marque aux 3 bandes. En revanche à partir des années 2000, la femme d’intéressent à la mode du survêtement. Les stars américaines commencent à porter des survêtements : Britney Spears et Paris Hilton ouvrent le bal du sweat à capuche et du pantalon de jogging.

Le survêtement : symbole de revendications politiques et de mode

Bien que l’ensemble de survêtement ait séduit beaucoup de jeunes, son image n’a pas toujours été considérée. En effet, cet ensemble de sport et en particulier le hoodie (sweat à capuche) a été vecteur de stigmatisation et symbole d’une jeunesse délinquante et d’inégalités raciales.

Parallèlement, l’image du survêtement a été redorée par l’industrie de la mode. Bien que les marques de haute couture ne fussent pas tout de suite friandes de l’intégrer dans leur collection, à la fin des années 2000, Gucci et Burberry lancent leur collection de survêtement femme et homme et font rentrer ce vêtement dans le panthéon de la haute couture. Aujourd’hui, le survêtement est même devenu le nouveau symbole du self-made-man : Marc Zuckerberg est presque devenu l’égérie du hoodie. Ce vêtement qui était le marqueur d’inégalités sociales et raciales et désormais l’emblème de l’élite de la Tech et la mode.

Le survêtement Project X Paris : opter pour un style casual chic

La marque de vêtements streetwear vous propose une collection de survêtements unisexe. Le survêtement se porte désormais comme une tenue tendance en mêlant le confort à l’esthétisme. En effet, optez pour un style chic et décontracté en portant un sweat à capuche, avec une jupe plissée et des cuissardes ou alors un joli débardeur avec un pantalon de survêtement et des jolies sneakers. De même, le hoodie se marie parfaitement avec un jean brut et des baskets sobres. Après tout, c’est avec cette dernière tenue que Marc Zuckerberg rencontré ses investisseurs. À porter en ensemble ou seulement le sweat ou le jogging, le survêtement est devenu la tenue incontournable. Venez découvrir notre collection unisexe de survêtements sur notre site marchant ou dans nos boutiques.

Produit ajouté aux favoris